Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Redécouvrons notre planète!

L'Hermione du Marquis de La Fayette

16 Août 2008, 06:45am

Publié par serge

La mythologie dit:" profitant de la folie d'Oreste, Néoptolème enlève Hermione et l'emmène en Epire..." mais l'Hermione qui nous interresse n'est pas un mythe mais une belle frégate de 65 m de long, de 26 canons et portant fièrement  sur ses trois mâts 1500 m² de voilure.

    
Pour qui aime les voyages, voilà un beau grand projet. La (re) construction de ce bateau est une grande aventure, d'abord sur terre sans bouger avant de se lancer sur les océans. Normes de sécurité obligent, le vaisseau symbole de l'amitié entre Etats-uniens et Français ne sera pas construit de manière strictement identique à celui qui emmena Gilbert du Motier  Marquis de La Fayette et ses hommes prêter main forte aux "insurgents" du nouveau monde désireux de s'émanciper vers la démocratie. Néanmoins, vu de l'extérieur les différences ne devraient pas être visibles. Ce projet ressemble plus à un coup de folie qu'à une expérience raisonnée mais c'est justement dans ces occasions que les hommes peuvent se montrer sous leur meilleur jour. Bill et Mary Elen, des amis Texans qui m'accompagnaient lors de cette visite ont été bluffés; j'avais bien tenté de leur expliquer ce qu'ils allaient voir mais sans doute n'ai-je pas su trouver les mots, alors la surprise fût totale au détour de la passerelle qui permet de pénétrer le tivoli couvrant le chantier et  d'ou l'on découvre le vaisseau par tribord. Commencée en 1997, la construction de la coque est bien avancée; ce chantier est long mais cela permet à des milliers de visiteurs de contempler un beau chef d'oeuvre. Deux siècles se sont écoulés entre la construction de l'originale et sa copie, toutes deux auront connues les bassins de Rochefort et la Corderie Royale. Hâtez vous d'aller admirer cette réalisation avant qu'elle ne s'éloigne à nouveau vers les côtes d'Amérique! (www.hermione.com) et ( L'Hermione du Marquis de la Fayette (suite) )

Commenter cet article